top of page

10 books in French to practice (part 2)

If you've been following me for a while, you'll know that I love to read! I buy a lot of books and I regularly receive many messages from people who want to read in French and are looking for book recommendations that are not too difficult and interesting. I've already written an article on this subject, so here are 10 more book ideas in modern French:




Les impatientes (Djaïli Amadou Amal)

1. Les impatientes (Djaïli Amadou Amal)


Published in 2020, this novel won the Prix Goncourt des Lycéens the same year. The author drew inspiration from her own life in Cameroon: early marriage, sexual violence, polygamy... The book follows the story of three African women who are told from childhood that they must be patient if they are to endure life as wives. A poignant tale which, for me personally, made me realize what a privilege it is to have been born in Europe.


Level: From level B1


Back cover: Trois femmes, trois histoires, trois destins liés. Ce roman polyphonique retrace le destin de la jeune Ramla, arrachée à son amour pour être mariée à l’époux de Safira, tandis que Hindou, sa sœur, est contrainte d’épouser son cousin. Patience ! C’est le seul et unique conseil qui leur est donné par leur entourage, puisqu’il est impensable d’aller contre la volonté d’Allah. Comme le dit le proverbe peul : « Au bout de la patience, il y a le ciel.» Mais le ciel peut devenir un enfer. Comment ces trois femmes impatientes parviendront-elles à se libérer ?


"Il est difficile le chemin de la vie des femmes, ma fille. Ils sont brefs, les moments d'insouciance. Nous n'avons pas de jeunesse. Nous ne connaissons que très peu de joies. Nous ne trouvons le bonheur que là où nous le cultivons. A toi de trouver une solution pour rendre ta vie supportable. Mieux encore, pour rendre ta vie acceptable. c'est ce que j'ai fait, moi, durant toutes ces années. J'ai piétiné mes rêves pour mieux embrasser mes devoirs".





Le pays des autres (Leïla Slimani)

2. Le pays des autres (Leïla Slimani)


Another of my favorite books in French (yes, the list is long! 😄). Leïla Slimani is a French-Moroccan writer. She published "Le Pays des Autres" in 2020, a plunge into 1950s Morocco, still colonized by France. It can be an ideal way to start reading in French, as it's fairly short.


Level: From level B1/B2


Back cover: En 1944, Mathilde, une jeune Alsacienne, s'éprend d'Amine Belhaj, un Marocain combattant dans l'armée française. Après la Libération, elle quitte son pays pour suivre au Maroc celui qui va devenir son mari. Le couple s'installe à Meknès, ville de garnison et de colons, où le système de ségrégation coloniale s'applique avec rigueur. Amine récupère ses terres, rocailleuses ingrates et commence alors une période très dure pour la famille.


"«Raconte moi la guerre.» Elle eut, en disant ça, une voix d'adulte, une voix assurée plus grave que d'habitude. Amine en fut surpris.

Les yeux fixés sur la route, il dit : "est-ce que tu as déjà remarqué cette cicatrice ?"

Il posa son doigt derrière son oreille droite et il le fit lentement descendre vers son épaule. Il faisait trop noir pour distinguer le relief brun de la cicatrice mais Aïcha connaissait par cœur le drôle de dessin sur la peau de son père. Elle hocha la tête, folle d'excitation à l'idée que soit enfin résolu ce mystère."





Rien ne s'oppose à la nuit (Delphine de Vigan)

3. Rien ne s'oppose à la nuit (Delphine de Vigan)


Delphine de Vigan is a successful French writer. Rien ne s'oppose à la nuit is her seventh novel, published in 2011. It's a story about her mother, Lucile, which she wrote after her suicide. She shares her mother's secrets, her bipolarity and the family dramas she has lived through.


Level: From B1/B2


Back cover: Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du verbe, et celui du silence.


"Un jour Lucile partirait, elle quitterait le bruit, l'agitation, le mouvement. Ce jour-là, elle serait une et une seule, distincte des autres, ne ferait plus partie d'un ensemble. Elle se demandait souvent à quoi ressemblerait le monde, ce jour-là, s'il serait plus violent, ou au contraire, plus clément."





La délicatesse (David Foenkinos)

4. La délicatesse (David Foenkinos)


A short, simple novel (224 pages), ideal for beginners. The book was a great success when it came out in 2009, and has even been adapted for the cinema. (see the trailer).


Level: From A2


Back cover: Nathalie et François sont heureux, ils s'aiment et semblent avoir la vie devant eux... Mais, un jour, la belle mécanique s'enraye. François décède brutalement. Veuve éplorée, le cœur de Nathalie devient une forteresse où même les plus grands séducteurs vont se heurter. Sauf un : Markus, un collègue terne et maladroit, sans séduction apparente. Sur un malentendu, il obtient de la belle un baiser volé. Pour cet outsider de l'amour, c'est un signe du destin : il se lance à sa conquête... tout en délicatesse.


"Il pensa : si elle commande un déca, je me lève, et je m'en vais. On n'avait pas le droit de boire un déca à ce genre de rendez-vous. C'est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n'est guère mieux. À peine rencontrés et déjà s'installe une sorte de cocon un peu mou. On sent qu'on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Oui, le thé est incontestablement une ambiance de belle-famille. Alors quoi ? De l'alcool ? Non, ce n'est pas bien à cette heure-ci. On pourrait avoir peur d'une femme qui se met à boire comme ça, d'un coup. Même un verre de vin rouge ne passerait pas. François continuait d'attendre qu'elle choisisse ce qu'elle allait boire, et il poursuivait ainsi son analyse liquide de la première impression féminine. Que restait-il maintenant ? Le Coca-cola, ou tout autre type de soda...non, pas possible, cela ne faisait pas du tout femme. Autant demander une paille aussi, tant qu'elle y était. Finalement, il se dit qu'un jus, ça serait bien. Oui un jus, c'est sympathique. C'est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l'orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Non, le mieux, c'est de choisir un entre-deux, comme l'abricot. Voilà, c'est ça."





L'art de perdre (Alice Zeniter)

5. L'art de perdre (Alice Zeniter)


This novel, published in 2017, requires some knowledge of history to be fully understood. It follows a character whose family is originally from Algeria, has experienced war, colonization and the difficulties of integration in France. The content can be a little complex if you don't know the context, but the language used is fairly accessible.


Level: From A2/B1


Back cover: L'Algérie dont est originaire sa famille n'a longtemps été pour Naïma qu'une toile de fond sans grand intérêt. Pourtant, dans une société française traversée par les questions identitaires, tout semble vouloir la renvoyer à ses origines. Mais quel lien pourrait-elle avoir avec une histoire familiale qui jamais ne lui a été racontée ?


Son grand-père Ali, un montagnard kabyle, est mort avant qu'elle ait pu lui demander pourquoi l'Histoire avait fait de lui un « harki ». Yema, sa grand-mère, pourrait peut-être répondre mais pas dans une langue que Naïma comprenne. Quant à Hamid, son père, arrivé en France à l'été 1962 dans les camps de transit hâtivement mis en place, il ne parle plus de l'Algérie de son enfance. Comment faire ressurgir un pays du silence ?


"Ce qu'on ne transmet pas, ça se perd, c'est tout. Tu viens d'ici mais ce n'est pas chez toi."





 Au revoir là-haut (Pierre Lemaitre)

6. Au revoir là-haut (Pierre Lemaitre)


I read this book recently and loved it! It's part of a trilogy, so if you like this novel, there are two more to follow. In this story, we follow two World War I survivors as they pull off a massive scam to try and get out of poverty. Published in 2013, the novel was awarded the Prix Goncourt the same year and has also been adapted for film (trailer).


Level: From B2 (and the novel is long: 624 pages)


Back cover: Rescapés du premier conflit mondial, détruits par une guerre vaine et barbare, Albert et Édouard comprennent rapidement que le pays ne pourra rien faire pour eux. Car la France, qui glorifie ses morts, est impuissante à aider les survivants.

Abandonnés, condamnés à l'exclusion, les deux amis refusent pourtant de céder à l'amertume ou au découragement. Défiant la société, l'État et la morale patriotique, ils imaginent une arnaque d'envergure nationale, d'une audace inouïe et d'un cynisme absolu.


"Albert, seul, pleura. Il y aurait à écrire une histoire des larmes dans la vie d'Albert. Celles-ci, désespérées, naviguaient de la tristesse à la terreur selon qu'il considérait sa vie ou son avenir. Alternèrent sueurs froides, coups de cafard, palpitations, idées noires, sensations d'étouffement et vertiges ; jamais plus, se disait-il, il ne pourrait sortir de cet appartement, mais jamais il ne pourrait y rester non plus. Les larmes redoublèrent. Fuir. Le mot tonna soudain dans son esprit. Fuir. À cause de la nuit, l'idée prit peu à peu un volume démesuré, écrasant toutes les autres perspectives. Il n'imaginait plus l'avenir ici, pas seulement dans cette pièce, mais aussi dans cette ville, dans ce pays."





Le confident (Hélène Grémillon)

7. Le confident (Hélène Grémillon)


This novel is a mixture of historical narrative and investigation. There is no murder, but one person tries to find his origins through documents from the past. The author has managed to create a certain amount of suspense, and it's hard to put the book down - you just want to know how it ends!


Level: From A2/B1


Back cover: Camille vient de perdre sa mère. Parmi les lettres de condoléances, elle découvre un étrange courrier, non signé. Elle croit d'abord à une erreur mais les lettres continuent d'arriver, tissant le roman de deux amours impossibles, de quatre destins brisés. Peu à peu, Camille comprend qu'elle n'est pas étrangère au terrible secret que cette correspondance renferme.


"Ce ne sont pas les autres qui nous infligent les pires déceptions, mais le choc entre la réalité et les emballements de notre imagination."





Le livre des Baltimore (Joël Dicker)

8. Le livre des Baltimore (Joël Dicker)


Joël Dicker is a successful Swiss writer. He is one of the "stars" of today's crime genre. I've read all his novels, but The Baltimore Book is one of my favorites. Like all Dicker's novels, it's quite long (around 600 pages), but it's a good read because you want to know the end. The suspense is quite intense, even though it's not even a detective story. Rather, it's a family story: the main character delves into the past to tell us the story of his family.


Level: From B1/B2


Back cover: Jusqu'au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair. Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l'auteur de La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey. Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d'une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne. Huit ans après le Drame, c'est l'histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu'en février 2012 il quitte l'hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s'atteler à son prochain roman.


"On a qu’une vie, Alexandra ! Une seule petite vie de rien du tout ! N’as-tu pas envie de l’employer à réaliser tes rêves au lieu de moisir dans cette université stupide ? Rêve, et rêve en grand ! Seuls survivent les rêves les plus grands. Les autres sont effacés par la pluie et balayés par le vent."





Veiller sur elle (Jean-Baptiste Andrea)

9. Veiller sur elle (Jean-Baptiste Andrea)


I read Des diables et des saints (by the same author) a few years ago and really enjoyed that novel, which I also recommend! But I've decided to talk to you about another of his novels: Veiller sur elle. Published in 2023, it won the Prix Goncourt a few months after its publication.


Level: From B2/C1



Back cover: Au grand jeu du destin, Mimo a tiré les mauvaises cartes. Né pauvre, il est confié en apprentissage à un sculpteur de pierre sans envergure. Mais il a du génie entre les mains. Toutes les fées ou presque se sont penchées sur Viola Orsini. Héritière d'une famille prestigieuse, elle a passé son enfance à l'ombre d'un palais génois. Mais elle a trop d'ambition pour se résigner à la place qu'on lui assigne. Ces deux-là n'auraient jamais dû se rencontrer. Au premier regard, ils se reconnaissent et se jurent de ne jamais se quitter. Viola et Mimo ne peuvent ni vivre ensemble, ni rester longtemps loin de l'autre. Liés par une attraction indéfectible, ils traversent des années de fureur quand l'Italie bascule dans le fascisme. Mimo prend sa revanche sur le sort, mais à quoi bon la gloire s'il doit perdre Viola ? Un roman plein de fougue et d'éclats, habité par la grâce et la beauté.



"Je n’ai jamais retrouvé la douceur des printemps de Pietra d’Alba, quand l’aube durait tout le jour. Les pierres du village en agrippaient le rose et le passaient à tout ce qui pouvait le refléter, carreaux, métaux, inclusions de mica dans les affleurements rocheux, source miraculeuse, jusqu’aux yeux des habitants. Le rose ne s’éteignait que quand le dernier homme s’endormait, car même à la nuit tombée il survivait dans le regard qu’un garçon posait parfois sur une fille, sous la lumière des lampions. Le lendemain tout recommençait. Pietra d’Alba, pierre d’aube."





Mon cœur serré comme une sardine (Karen Merran)

10. Mon cœur serré comme une sardine (Karen Merran)


A book published in 2021, a little less publicized than its predecessors, but very pretty too.


Level: From A2/B1


Back cover: Jacob a huit ans et vit à Safi, une petite ville côtière du Maroc qui sent bon les épices et la sardine. Son meilleur ami, Brahim, est musulman. Ensemble, ils partagent tout et jouent aux osselets. Ils sont juifs et musulmans, mais se vivent d’abord comme des Marocains. Pourtant, à la veille de la guerre des Six Jours, les relations entre Israël et les pays arabes se tendent. Le climat entre les communautés juive et musulmane se dégrade aussi à Safi. L’amitié de Brahim et Jacob résistera-t-elle ? Avec beaucoup de candeur et de poésie, Jacob nous livre une interprétation du monde qui emprunte à l’enfance sa force et sa justesse.

"-Et toi, Jacob ? Que veux-tu faire quand tu seras grand ?

-Musulman, je réponds en mettant un morceau de poulet au citron à la peau croustillante dans ma bouche.

Je n'ai pas le temps d'esquiver la main de mon père qui claque sur ma joue avec l'intention de me faire recracher ce que je viens de dire.

-Wouliwouliwouli ! s'écrie ma mère. Man hdars ! Que Dieu préserve !

Mauvaise réponse ! Ma mère et mes soeurs me regardent comme si j'étais devenu fou. J'ai huit ans presque et demi et, même si ça a l'air clair pour tout le monde, personne n'a pris le temps de m'expliquer qu'on ne dit pas qu'on veut devenir musulman, ni à table ni jamais. Pire, on n'a même pas le droit d'y penser. Quand on naît dans une famille juive, on peut devenir grand, gros, fort, riche, pauvre, chauve, boulanger, coiffeur, épicier, garagiste, mais pas musulman. C'est comme ça. C'est impossible."



I hope you'll find some ideas for books in French to practice with! Do you have any other suggestions?

43 views0 comments

Recent Posts

See All

Opmerkingen


bottom of page