top of page

20 anglicismes fréquemment utilisés en français

Un anglicisme est un emprunt à la langue anglaise pour exprimer quelque chose en français. On utilise BEAUCOUP d’anglicismes, n’en déplaise aux défenseurs de la langue française “pure”. En effet, il existe un vrai débat au sujet des anglicismes : faut-il les bannir de la langue française ou, au contraire, les adopter car la langue évolue ?



Dans cet article, je ne réponds pas à cette question mais je vous donne 20 anglicismes qu’on utilise très souvent dans la vie quotidienne !

À la fin de l’article, je vous donne leur prononciation à la française.



1. Un business


Un “business” est une activité commerciale comme un magasin ou une entreprise. On peut aussi dire : “faire du business” (faire du commerce, des affaires).

Pour qualifier une personne qui fait des affaires, on peut aussi employer le mot anglais “businessman” ou “businesswoman” (en français : un homme d’affaires / une femme d’affaires).


Exemple : Mon frère a toujours aimé faire du business.



2. Un challenge


Équivalent du mot français “défi“, c’est-à-dire une épreuve ou une situation difficile mais stimulante !


Exemple : Il prépare le triathlon, quel challenge !



3. Cash


Payer “cash“, c’est payer “comptant”, c’est-à-dire payer sans faire de crédit ou sans payer en plusieurs fois.


On utilise aussi ce mot comme un nom qui désigne un moyen de paiement : “du cash” = du liquide, des espèces.

Exemple : Je vais payer en carte bancaire, je n’ai pas de cash.


Enfin, si vous êtes “cash” avec quelqu’un, cela signifie que vous êtes franc, direct.

Exemple : Il a été cash avec moi, il m’a dit qu’il ne voulait pas continuer à travailler ici.



4. Le buzz


Faire le “buzz”, c’est attirer l’attention de tout le monde, notamment sur les réseaux sociaux, et internet en général.


Exemple : Kim Kardashian a fait le buzz avec sa dernière photo.



5. Booster


Ce verbe signifie “accélérer” ou “stimuler” quelque chose.

Exemple : J’ai besoin de mon café tous les matins pour me booster avant le travail.



6. Un date


Un “date“, c’est un rendez-vous amoureux.

On a transformé ce mot en verbe aussi : “dater”. À conjuguer comme un verbe du premier groupe.


Exemple : J’ai un date avec Théo ce soir. / Je date Théo ce soir.


Note : Au Québec, on dit "une date" (au féminin).



7. Spoiler


Spoiler” quelqu’un, c’est gâcher le plaisir de quelqu’un, notamment en racontant la fin d’une série ou d’un film. Un crime

Le verbe se conjugue comme un verbe du premier groupe.


Exemple : Julia m’a spoilé la fin de Game of Thrones.



8. Une deadline


Équivalent de “date butoir” ou “date limite” en français. Il s’agit de la date qu’on ne peut pas dépasser pour terminer une tâche.


Exemple : J’ai un projet à terminer. Je dois me dépêcher car la deadline approche.



9. Un best-seller


On utilise souvent ce mot pour parler d’un livre qui a été nº1 des ventes en librairie.


Exemple : Le dernier roman de Miguel Ruiz est un best-seller.



10. Un come-back

On utilise le mot “come-back” quand un artiste fait son retour après une longue absence.


Exemple : J’attends avec impatience le come-back de Céline Dion.