top of page

10 expressions courantes pour parler comme un Français

Dernière mise à jour : 23 nov. 2023

Les expressions idiomatiques existent dans toutes les langues et font bien souvent partie du langage courant et quotidien ! Elles n’ont pas vraiment de sens si on lit chaque mot séparément, mais elles ont une signification imagée, figurée. Elles sont très intéressantes car elles sont généralement liées à la culture française.


⚠️ Certaines expressions sont du registre familier. Révisez ce sujet dans notre article sur les registres de langue.


1. Avoir un coup de foudre ⚡️


Non non, il ne s’agit pas d’une catastrophe météorologique (foudre = lightning), mais d’un sentiment. À l’image de la foudre qui est un phénomène soudain, instantané, l’expression “avoir un coup de foudre” signifie tomber amoureux au premier regard, instantanément (=love at first sight). Romantique, non ?

Quand Thomas a vu Julie, il a su qu’elle était la femme de sa vie. Ça a été le coup de foudre.



2. Avoir un coup de barre 🥱


Il y a beaucoup d’expressions avec le mot “coup”. Ici, au sens propre, un coup de barre serait un peu violent . Au sens figuré, “avoir un coup de barre” signifie être soudainement fatigué(e), ressentir une fatigue inattendue.

Je prends toujours un café quand j’ai un coup de barre.


3. Poireauter


Vous connaissez peut-être le “poireau” qui est un légume vert (=leek). Le verbe “poireauter” n’a rien à voir avec le légume et signifie “attendre” (de manière informelle), en général à cause d’un retard. On peut aussi dire “faire le poireau” (oui, oui).

J’avais rendez-vous avec Antoine mais il était en retard. J’ai poireauté pendant une heure dans le froid !


4. Sécher les cours


Alors non, on ne “sèche” pas littéralement les cours avec un sèche-cheveux . Si vous séchez les cours, c’est que vous manquez volontairement les cours, vous n’allez pas en cours volontairement.

Le directeur du lycée m’a appelé ce matin car mon fils était absent en cours de maths ce matin. Quelle surprise, c’est la première fois qu’il sèche les cours !


5. Faire la grasse matinée (ou la grasse mat’)


Vous connaissez ce doux plaisir de se réveiller tranquillement le dimanche matin à 11 heures sans alarme ? Et bien si vous connaissez, vous avez déjà fait la grasse matinée ! Faire la grasse matinée (ou la grasse mat’), c’est une manière de dire qu’on se réveille tard le matin.

Mon fils de 15 ans fait toujours la grasse matinée, le dimanche il ne se réveille pas avant 11 heures ou midi !


6. Avoir du piston / Être pistonné(e)


Le “piston”, c’est une manière d’obtenir un travail, un stage, une promotion, une faveur… parce que vous connaissez une personne qui vous recommande. “Avoir du piston” (ou “être pistonné”), c’est avoir une recommandation de quelqu’un pour obtenir un avantage.

Ce n’est pas juste, mon collègue a eu une promotion alors qu’il travaille moins que moi… Je suis sûr qu’il est pistonné ! Son père connaît le patron.


7. Chercher midi à quatorze heures


Comme la plupart des expressions idiomatiques, celle-ci n’a pas vraiment de signification au sens propre, mais pourtant elle est très utilisée par les Français. “Chercher midi à quatorze heures” signifie “choisir inutilement l’option compliquée, chercher les complications quand il n’y en a pas”.

Ne cherche pas midi à quatorze heures : pour les vacances, réserve un hôtel avec le petit-déjeuner inclus et tu seras tranquille !


8. Être au bout du rouleau


Un rouleau (= a roll) est composé de feuilles, de papier par exemple. Quand vous êtes arrivé(e) à la dernière feuille, à la fin du rouleau, vous êtes littéralement au “bout du rouleau”. Au sens figuré, cela signifie (familièrement) que vous êtes épuisé(e), découragé(e), sans ressources… Vous avez atteint la limite de vos capacités … Espérons que vous n’ayez pas à utiliser cette expression !

Les médecins et les infirmiers font beaucoup d’efforts depuis le début de la pandémie de Covid-19… Ils sont au bout du rouleau. Je comprends pourquoi ils font grève.


9. Avoir la chair de poule


Quand vous avez froid, votre peau a l’aspect de la peau de poulet, vous voyez de quoi je parle ? On appelle ça “avoir la chair de poule”.


Avoir la chair de poule (goose bumps)

Vous pouvez aussi utiliser cette expression pour parler d’un frisson ressenti lors d’une émotion.

Je ne peux pas écouter Jacques Brel sans avoir la chair de poule.



10. Casser les pieds de quelqu’un


Casser les pieds d’une personne, c’est embêter, ennuyer, contrarier fortement cette personne. Si vous êtes dérangé(e), énervé(e) par une personne, vous pouvez dire qu’elle vous “casse les pieds”. (expression familière)

Ma voisine me casse les pieds tous les soirs avec le volume de sa télé !

L’expression a donné naissance à l’adjectif “casse-pieds”. Être casse-pieds = casser les pieds

Ma collègue Sandra est casse-pieds, elle arrive toujours en retard en réunion !


Vous utilisez d'autres expressions idiomatiques ? Dites-nous tout dans les commentaires !


Pour aller plus loin


Vous souhaitez améliorer votre français ? Nos cours en ligne sont faits pour vous : en solo ou en petit groupe, nous avons la solution pour vous !



197 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page